Archive

Contrat maint, 101 cordels

  par Alain Cressan Le cordel est un forme : une feuille A4 pliée en 4, glissée dans une couverture. Ces huit pages, non coupées, qu’on déplie d’abord comme un livre, puis comme une lettre (le centre est une feuille), contrat-maint (Goria et Pascal Poyet) en a publié 101 opus. Une anthologie in progress est-on tenté …

Lire la suite

Nouvelles revues

  par Alain Cressan Trois revues pour trois manières différentes d’élaborer ou de questionner un rapport au collectif. Patriotisme Patriotisme : le titre, comme la charte graphique bleu-blanc-rouge, joue sur l’ironie. Cette dernière est difficile à situer, car – figure de l’implicite – elle suppose une connivence entre les parties. Ici, les trois jeunes rédacteurs …

Lire la suite

David Lespiau : Récupération du sommeil

  par Alain Cressan David Lespiau est un monteur, un assembleur : travail sur la citation, le cut-up, les jeux de répétitions, de références internes (Ouija board, ici, chez le même éditeur, explicitement), de reconstruction, de parallèles, de fragmentation et de versification… Si l’on perçoit, au fil des opus, des séries formelles et thématiques1, l’auteur considérant …

Lire la suite

Jean Daive : L’Exclusion

  par Alain Cressan Deux images dans la récurrence : une photographie représentant André Malraux devant une centaine de documents posés sur le sol ; une photographie d’Aby Warburg devant un panneau de l’Atlas, accroché au mur. Deux plans, l’un horizontal et l’autre vertical, dont on pourrait considérer qu’ils dessinent, dans leur configuration imaginaire, un espace, celui …

Lire la suite

P.N.A. Handschin : L’Énergie noire

  par Alain Cressan Dans ce huitième volume de la passionnante somme Tout l’Univers, P.N.A. Handschin s’attaque cette fois-ci au romanesque, à la fabrique des histoires, au genre narratif dans ce qu’il reformule dans son geste incessant de fablier. Suite, dirait-on, d’incipits qui semblent pourtant, par l’usage constant de la proposition participiale, attaquer le récit …

Lire la suite