Archive

Evelyne Grossman : Éloge de l’hypersensible

  par Siegfried Plümper-Hüttenbrink De tout temps, l’affectivité fut une chose fort décriée. Jugée malsaine, malséante, voire maladive dès qu’elle outrepasse les convenances sociétales. Emma Bovary – en sainte et martyre égarée par ses lubies – en est une victime exemplaire. Quelle mouche l’avait donc piquée, pour chuter de la sorte, plus bas que terre ? …

Lire la suite

Critique

  par Siegfried Plümper-Hüttenbrink Est-ce qu’une communauté d’êtres sans revendication identitaire est concevable ? Une communauté où nous ne serions pas réduits à nous enchaîner les uns aux autres par les liens sacrés du sol, du sang, et de la lignée. Une communauté d’apatrides en quelque sorte, de « singularités quelconques » dirait Giorgio Agamben, et qui n’ont …

Lire la suite

Agnès Rouzier : Briefe an einen toten Dichter

  par Siegfried Plümper-Hüttenbrink La traduction est toujours une entreprise risquée. Ne dit-on pas que traduire revient toujours à trahir un texte ? Le trahir en le livrant en otage à une langue qui lui est étrangère et dont rien ne dit qu’il parviendra à s’acclimater en elle. Au-delà d’une transplantation de biotope, n’est-ce pas une …

Lire la suite

Jean-Claude Lebensztejn : Figures pissantes, 1280-2014

  par Siegfried Plümper-Hüttenbrink Que trop souvent les historiens d’art font preuve d’une érudition quelque peu momifiante, digne d’un scoliaste. À les entendre l’art n’irait pas sans un savoir qui puisse l’authentifier par toutes sortes d’arguties. Datations et attributions font loi et sans l’aide desquelles l’art menacerait ruine. Rien de tel toutefois avec l’historien Jean-Claude …

Lire la suite

Cahiers Maurice Blanchot

  par Siegfried Plümper-Hüttenbrink C’est sous le signe de ce qui fait lien, vers l’amitié et la communauté, que la quatrième livraison des Cahiers Maurice Blanchot nous propose deux dossiers d’investigation. L’un sonde l’amitié toute clandestine qui dut se tisser entre Blanchot et Bataille. Une amitié plus que discrète et où le vouvoyement de part …

Lire la suite

Jean-Christophe Bailly : Etwas anders

  par Siegfried Plümper-Hüttenbrink Etwas Anders… quelque chose d’autre, qui vous change de l’ordinaire et fasse qu’une page enfin se tourne. Quelque chose d’aporique ou d’utopique, et qui resterait en attente d’être pensé tout autrement, sous d’autres latitudes mentales. Les Romantiques allemands s’y essayèrent, tout comme Jean-Christophe Bailly qui est sans doute avec Nerval le …

Lire la suite

Julien Adelaere / Michel Chomarat : Tombeau pour Pier Paolo Pasolini

  par Siegfried Plümper-Hüttenbrink Rarement une vie fut aussi tragique que celle de Pier Paolo Pasolini. Marquée du sceau de la malédiction, elle semble s’être jouée dans un film qu’il fut le seul à visionner. Una vita violenta, faite de bruit et de fureur, et qu’un catalogue paru dans la foulée d’une exposition1 tente de …

Lire la suite