Archive

Guillaume Apollinaire : Un album de jeunesse

  par Philippe Di Meo Selon toute vraisemblance, ce carnet, première « œuvre » connue de l’auteur de Zone, remonterait aux années 1893-1895. Apollinaire fréquentait alors le collège Saint-Charles à Monaco. L’élève y croque au crayon des scènes historiques, telle la reddition de Vercingétorix à Jules César, ou des personnages historiques, tel Alexandre le Grand, Chamil, mais …

Lire la suite

Yves Bonnefoy : Les planches courbes / L’hésitation d’Hamlet et la décision de Shakespeare

  par Philippe Di Meo Traducteur du dramaturge anglais, Yves Bonnefoy a regroupé ses écrits sur Hamlet qu’il a fait suivre d’une Lettre à Shakespeare et de deux entretiens1, comme pour tenter de clore un cercle. Le poète distingue deux niveaux de réalité, celui des affects dans le monde immédiat et celui de l’action dévolue …

Lire la suite

Piero Salzarulo : Réveil au bistrot

  par Philippe Di Meo Neuropsychiatre, professeur de psychologie générale et, jusqu’à il y a peu, président de la Société Italienne de Recherche sur le sommeil, Piero Salzarulo poursuit une œuvre singulière : scientifique sur un versant, et littéraire en parallèle, comme s’il conjurait l’une et l’autre de mêler leurs écheveaux ou, encore, comme s’il quêtait …

Lire la suite

Vocatif

  par Philippe Di Meo Cette livraison, accompagnée d’« images » d’Annick Manbon-Lesimple, est consacrée à Brigitte Broc. Plutôt que définir, Monique Marta, la responsable de la publication, a préféré privilégier la poésie « en vers » ouverte au sentir « intérieur » et « extérieur ». Le choix large de la rédaction s’est porté sur des vers remontant aux années 2004-2013, Olympia …

Lire la suite

Orpheu

  par Philippe Di Meo Étrangement, songeons au Bestiaire ou le cortège d’Orphée d’Apollinaire (1911) ou, encore, aux Chants orphiques de Dino Campana (1913), c’est à travers pareille figure mytho-poïétique qu’à l’orée du siècle dernier nombre de grands auteurs ont pensé le renouveau de leur art. C’est également cette figure que l’avant-garde portugaise fait sienne …

Lire la suite

Yves Bonnefoy / Gérard Titus-Carmel : Chemins ouvrant
Titus-Carmel / Meurice / Le Gac

  par Philippe Di Meo Peu de poètes ont autant médité sur les peintres qu’Yves Bonnefoy. Du passé comme du présent. Marik Froidefond retrace avec bonheur ce compagnonnage dans sa préface si circonstanciée, si nécessaire. Le poète critique fait, pour sa part, précéder son texte sur les Feuillées de Gérard Titus-Carmel d’une méditation sur le …

Lire la suite