Tagged Bertrand Verdier

basse_déf_

  par Bertrand Verdier « la revue de poésie doit recéler en elle une sorte d’incandescence, vivre au bord de l’implosion. » Claude Royet-Journoud Plus étoffée que L’in-plano, moins polychrome que R.R., deux fois plus grande que 4/5, idée générale ou t.a.a.t, d’un grammage inférieur à celui de tartine, basse_déf_, due à l’enthousiasmant collectif Bêta, compte …

Lire la suite

Emmanuèle Jawad : En vigilance extérieure

  par Bertrand Verdier Il y a manifestement d’Emmanuèle Jawad et, entre autres, moi, des prédilections, des appétences et des interrogations partagées. L’attestent ses notes de lecture dans CCP (Denis Roche, Christian Prigent, Jean-Marie Gleize, …), comme, et pas moindrement, ses cycles d’entretiens. Celui intitulé « création et politique » (site Diacritik), et, avant, « création et critique » …

Lire la suite

Rodolphe Petit : Je vois des formes qui n’existent plus

  par Bertrand Verdier Avec, par ordre d’apparition : AROLLES, subst. masc. Nom usuel du pin cembro ACRIDE. [absent des dictionnaires consultés] VOLTE, subst. fém. Mouvement circulaire ou semi-circulaire, effectué vivement et brusquement par une personne, par un animal PROYER, subst. masc. ORNITH. (Bruant) proyer. Bruant d’assez grande taille, au bec fort et court, au plumage …

Lire la suite

Dire le réel aujourd’hui en poésie

  par Bertrand Verdier Pour Jean-Marie Gleize Un certain réalisme, un certain objectivisme poétique (je pourrais dire aussi prosaïsme, ou proséïsme, puisque s’y implique le choix de la prose, et d’une prose en prose, ou encore littéralisme proséïque, ou « réelisme » incluant toutes ces dimensions) consiste à trouver ou retrouver une figue, c’est-à-dire à renouer avec …

Lire la suite

Rolland Caignard : Carnets d’enregistrements

  par Bertrand Verdier R. Caignard: « démontrer l’impossibilité de réaliser une biographie et, par conséquent, [...] constater l’aporie des explications littéraires, centrées seulement sur la figure mythifiée d’un auteur.» (Carnets d’enregistrements, p. 7) « Compositions, photographies qui échappent à l’identification. Inidentifiable. Anti-signalement. » (présentation de son : Je ne suis pas identifiable) Du même, l’étude Le …

Lire la suite

Maxime Actis : Ce sont des apostilles

  par Bertrand Verdier 9 jui [...] style pas travaillé que je nomme antéstyle (compte tumbler de Maxime Actis : Jepersonne) écriture en creux, faite de trous, de manques, de blancs. [...] des détails, des fragments du réel [...]. Chaque fois, c’est une composition par montage. (Marina Bellefaye, présentation pour une résidence d’artiste, 2014) C’est comme le vieux …

Lire la suite