Archive

Rehauts

  par Tristan Hordé Rehauts se termine toujours par « Lectures », chronique souvent tenue par Jacques Lèbre ; il y restitue ici la place particulière qu’occupe Robert Marteau (1925-2011) dans la poésie. Son œuvre repose sur « l’étonnement, la stupéfaction, l’émerveillement et le constat d’un non-savoir », ses sonnets sont « mémoire (d’Homère, d’Aristote, de Verlaine, d’André Chénier ou du …

Lire la suite

Rehauts

  par Tristan Hordé La revue a transformé sa couverture, toujours sobre, avec un titre mieux en valeur, sans rien changer pour la diversité des contributeurs et la volonté, à côté d’écrivains reconnus comme Jean-Louis Giovannoni, de donner à découvrir. Ainsi le numéro s’ouvre sur des poèmes de Carol Snow, inconnue en français, traduite par …

Lire la suite

Rehauts

  par Tristan Hordé On se gardera d’énumérer les contributeurs de ce numéro de Rehauts. L’effort pour publier des représentants de plusieurs générations se poursuit de livraison en livraison, comme pour introduire chaque fois les dessins de deux artistes, ici Christian Gardair et Francis Limérat. Il est bon de saluer la dernière partie de la …

Lire la suite

Rehauts

  par Tristan Hordé L’intérêt d’une revue littéraire est de ne pas se limiter, au fil des livraisons, à la publication d’un groupe au nom d’une théorie de l’écriture : Rehauts échappe depuis plus de quinze ans à ce travers. Le n° 33 paru au printemps s’ouvre sur des proses de Jacques Roubaud, variations sur la …

Lire la suite